Le vendredi 24 mars, la classe de 6A acceuillait Sylvie de Mathuisieulx, auteure française.

Cette rencontre était organisée dans le cadre de la Bataille des livres.

Avant la visite, les élèves ont découvert Sylvie de Mathuisieulx à traverrs son livre "Fouilles à Ecolo-villageLivre1 et  mais aussi  .

Sylvie est également la "maman" d'Angelo la Débrouille 

La rencontre avec l'auteure a été un beau moment de partage pointée d'humour.

Voici quelques phrases des élèves:

" C'était trop cool."

" Elle avait beaucoup d’humour."

" J’aurais aimé prolonger ce moment "

" Nous avions beaucoup de questions."

" J’aurais aimé l’entendre parler davantage sur ces livres."

" Elle était drôle."

" L'après-midi a passé trop vite."

 

 

Au cours de l'année, les élèves de la classe de 6A ont lu l'histoire du Petit Prince. Ils en ont ensuite réalisé un petit film:

FilmPetitPrince from Ecole Primaire de Tramelan on Vimeo.

Cette année, la classe 5-6-8 des Reussilles est partie jusqu' à Winterthur au Technorama ! «Nous avons commencé par un long trajet en train. Dès que nous sommes arrivés, nous avons visité quelques salles tous ensemble. Plus tard, nous avons pique-niqué dehors au soleil. Ensuite, nous avons visité d'autres salles par petits groupes. Il y avait plein d'expériences à tester. C'était super !» [widgetkit id=99]

Jeudi 2 juin 2015, nos deux classes de 5H sont parties en course d’école à la tour de Moron. Nous avons pris le bus à Tramelan et il nous a déposés à la Bottière (près du Fuet). Depuis là, nous avons marché jusqu’à la tour. Après un peu plus de deux heures de marche à travers champs et forêts, nous sommes arrivés devant la tour. Là, nous avons tout d’abord tous été ravis de pouvoir y monter et d’observer le magnifique paysage (même si parfois certains avaient un peu le vertige). Nous avons ensuite pique-niqué et fait de bonnes grillades.

Nous avons ensuite eu le temps de jouer aux alentours de la tour et certains d’entre nous en avons profité pour faire une bataille d’eau. On était trempés de la tête aux pieds! Mais heureusement, il faisait très chaud. Après s’être reposés un peu, nous sommes repartis en direction de Saules. Lors de cette descente, nous avons rencontré un gentil chien qui a décidé de faire un bon bout de chemin avec nous.

Nous avons ensuite repris le bus pour rentrer à Tramelan. C’était une chouette journée très ensoleillée et nous avons eu beaucoup de plaisir (même si on avait un peu mal aux pieds le lendemain).


  • Nous avons bien ri, dans le car c'était bien.
    Geoff – Valentin
  • Après 2h45 de marche nous n'arrivions presque pas à monter les 209 marches de la tour de Moron. Alors on a mangé, et après nous sommes quand même montés en haut de la tour.
    Lorène – Nora – Cloé – Noé B.
  • Nous avons bien aimé quand on s'est perdu dans la forêt. Monsieur Wäcker était derrière. Madame Chatton était devant et ne connaissait pas le chemin. Alors, nous nous sommes perdus. Finalement, il y a eu deux ou trois téléphones et on a retrouvé notre chemin. Quelle aventure!
    Matis – Noé G. ­ Mateo – Loïk
  • On est monté dans le bus à 8h30. Le bus nous a déposé au Fuet. Nous avons marché 2 heures 45 pour monter à la tour de Moron. On a mis 2h15 pour redescendre, puis on est monté dans le car à Saules pour rentrer à Tramelan.
    Constant ­ Joha

[widgetkit id=93]

Voilà une recette de glace très simple que tu peux refaire seul à la maison...

Le mercredi 3 juin 2015, on a coupé finement des fruits frais que l'on a mis dans des moules à glace. Ensuite, on a versé du jus de pomme dans les moules et on les a placés au congélateur pour quelques heures. Le lendemain, à la récré, on s'est régalé! MIAM, TROP BON!

Les 5­7 des Reussilles

[widgetkit id=92]

Mercredi 3 décembre 2014, les élèves de la classe 5A ont cuisiné.

«Nous avons entendu l’histoire du bonhomme en pain d’épices».

«C’est un conte dans lequel un bonhomme de pain d’épices s’échappe du four».

«Nous avons donc tous confectionné un bonhomme en pain d’épices».

«Nous avons décoré notre bonhomme avec du sucre glace».

«Nous avons aussi cuisiné un dessert à base de fruits: du pain d’épices perdu aux poires».

«Nous avons appris à lire des recettes de cuisine».

«Nous avons appris à peser des aliments».

«En français, maintenant, nous écrivons chacun une histoire de bonhomme de pain d’épices, avec les personnages que nous avons choisis».


Photos

[widgetkit id=76]

Le mardi 1er juillet 2014, nous sommes allés au Jura Parc Aventure à Rebeuvelier. Chacun a trouvé le courage de tester les différents parcours.

Un des moments forts a été la grande tyrolienne …

Après le pique-nique de midi, nous avons marché jusqu’à Viques pour visiter «l’Arche de Noé». Le taxidermiste, Christian Schneiter, nous a présenté son métier et nous a parlé de certains animaux.

Ce fut une magnifique journée ensoleillée et remplie de bonne humeur.

[widgetkit id=68]

Les 5 b à l'aventure

Par chance, nous avons échappé à la pluie. Les maîtresses avaient bien peur de voir un élève au fond des gorges de Douanne. Elles avaient acheté des cordes au Landi, bien lourdes à porter, mais on n'en a pas eu besoin, le sentier était sec! Le souffleur de verre de Lamboing nous a fait des frayeurs en faisant éclater très fort une bulle en verre!

Les maîtresses nous ont payé des glaces délicieuses au bord du lac.

Si vous regardez les photos vous verrez que notre course était super, magnifique, cool, géniale, bref, c'était la meilleure course du monde!

Les aventuriers 5B

[widgetkit id=62]

Le lundi après-midi 19 mai 2014...

...nous sommes allés faire du golf aux Bois. Là-bas, nous avons appris le nom de quelques cannes: le putter, le club et le bois. Au début, nous avons commencé par apprendre a jouer sur le Green, le terrain où l'herbe est la plus courte. Ensuite, nous avons joué sur un parcours et à la fin nous sommes allés dans un endroit où nous devions tirer la balle de golf le plus loin possible. Puis, nous avons dégusté un bon goûter avec du pain et du chocolat. Nous avons même reçu une balle de golf chacun! Nous nous sommes super bien amusés!

Les élèves de la classe 6-7 Les Reussilles

[widgetkit id=61]

Le jeudi 24 avril 2014, la classe 5B de Mme Stork a présenté différentes activités à la presse régionale. Suite à une initiative du parc régional Chasseral, plusieurs classes se sont penchées sur des problématiques qui touchent de près les élèves. L'activité phare de cette matinée a permis aux élèves d'aider à planter quatre arbres fruitiers.

Photos

[widgetkit id=58]

Journal du Jura

En collaboration avec le Parc Chasseral, des élèves de 5e année Harmos ont planté un verger

par MELANIE BRENZIKOFER

Dans le cadre du projet «Graine de chercheur» organisé par le Parc Chasseral, des élèves de 5e année Harmos de Tramelan ont planté un verger, hier, aux abords de l'école La Printanière. A cette occasion, la presse, différents intervenants et des représentants des autorités locales ont été conviés. Cette action est l'aboutissement d'un programme étalé sur une année scolaire, réalisé avec la collaboration du Centre Nature Les Cerlatez et de l'Association Rétropomme.

Pour la quatrième année consécutive, le Parc Chasseral s'est associé aux écoles de son territoire dans le cadre de son projet «Graine de chercheur». Pour cette nouvelle édition, ce programme, offert aux élèves de 5e à 8e année Harmos, a réuni 16 classes, soit 240 enfants. Il était décliné sous le thème «Au village» et proposait deux sous-thèmes à choix, à savoir les vergers ou les hirondelles de fenêtre. «Les enfants ont effectué des recherches sur l'histoire, le présent et le futur de leur commune, notamment en récoltant des photos anciennes, des témoignages de personnes âgées, mais aussi en imaginant leur village dans le futur», a relevé Aline Gerber, collaboratrice du Parc Chasseral. «Certains ont avoué qu'ils souhaiteraient y voir apparaître une fabrique de chocolat, un MacDo et un magasin H&M», a ajouté Christiane Stork, enseignante de la classe tramelote participante.

Plusieurs objectifs

Parmi les objectifs de cette action, il s'agissait de comprendre ce qui constitue le patrimoine bâti d'un village, de prendre conscience de son évolution au cours du temps, de découvrir un aspect de sa nature. Mais aussi, de développer le sens de la citoyenneté, par la remise du projet aux responsables des autorités communales, et de participer à des actions concrètes telles que la plantation d'arbres ou la construction de nichoirs à hirondelles.

Les élèves tramelots, qui ont choisi le sous-thème les vergers, ont accompli ces différentes tâches qui ont été intégrées au programme scolaire, par le biais d'exercices aussi divers que variés. «Au travers de jeux de rôles, ils ont reproduit une séance du Conseil communal où il s'agissait de voter pour un projet de construction. Ils ont pu constater que les enjeux ne sont pas les mêmes pour un agriculteur ou un promoteur touristique», a souligné Aline Gerber. Ils se sont également prêtés à une dégustation de fruits organisée par l'association Rétropomme, ont participé à divers ateliers et à une réflexion sur la provenance des fruits que l'on trouve dans les supermarchés, et de l'impact écologique que peuvent engendrer des aliments importés de lieux lointains.

Kathleen Hasler, animatrice au Centre Nature Les Cerlatez, a également présenté le travail réalisé par les classes qui ont choisi le sous-thème les hirondelles de fenêtre. Les travaux pratiques consistaient, entre autres, à réaliser et à poser des nichoirs pour oiseaux. Philippe Küpfer, président de l'association Rétropomme, a quant à lui présenté une comparaison humoristique sur le comportement des enfants d'antan «qui ramassaient des noisettes sur le chemin de l'école», et de celui des élèves d'aujourd'hui, «scotchés à leurs téléphones, lecteurs MP3 et tablettes tactiles». Tout en souhaitant à ces derniers de redécouvrir «les joies de la maraude de fruits».

Quatre arbres fruitiers

La matinée s'est poursuivie par la plantation de quatre arbres fruitiers par les élèves de Christiane Stork (un prunier, un poirier et deux pommiers) et par une dégustation de jus de fruits préparé par leurs soins. D'autres arbres seront plantés ultérieurement. Enfin, relevons toutefois une très belle citation de Gérard Gagnebin, directeur de l'école primaire de Tramelan: «Les sciences ne s'apprennent pas dans une salle de classe, mais sur le terrain. En touchant, en observant et aussi, parfois, en se piquant et en se brûlant». A voir la joie des enfants à l'ouvrage, le directeur ne s'était pas trompé…

Source: http://www.journaldujura.ch/des-graines-de-chercheurs-louvrage


Telebielingue

Voir le reportage diffusé sur Telebielingue...